Lettre à tous les membres du Parlement concernant la réouverture du débat sur le mariage

dimanche, 17 septembre 2006
  • Imprimer
  • E-mail

L'Organisme catholique pour la vie et la famille vous écrit dans la foulée de la déclaration du Premier ministre du Canada, le Très Honorable Stephen Harper, qui, le 2 juin dernier, a promis un vote libre à la Chambre des Communes concernant la possible réouverture du débat sur la définition du mariage civil.
Bien des Canadiens et des Canadiennes restent préoccupés par l'adoption précipitée de la Loi C-38 (Loi concernant certaines conditions de fond du mariage civil), le 28 juin 2005, et regrettent que le processus démocratique ait été interrompu dans ce dossier.

Nous croyons qu'en tout respect pour les grands principes démocratiques une question aussi importante que la définition du mariage doit être pleinement débattue par le peuple canadien, puisqu'elle touche aux fondements mêmes de la société civile.

C'est pourquoi nous vous demandons de vous prononcer en faveur d'une éventuelle motion visant à rouvrir le débat public sur la question de la définition du mariage civil.

Nous espérons aussi que le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des Communes, qui a consulté les Canadiens d'un bout à l'autre du pays entre janvier et mai 2003, entendu 465 témoins et reçu 250 mémoires et des milliers de lettres, pourra enfin terminer son travail et déposer son rapport. Si nous voulons réellement servir la démocratie sur une question aussi fondamentale que le mariage, il nous faut connaître la position des citoyens canadiens.

Nous comptons sur votre esprit démocratique et sur votre respect pour l'opinion de vos électeurs.

Sincèrement,

Michèle Boulva
Directrice