Le Projet de loi C-38 (Loi concernant certaines conditions de fond du mariage civil) obtient la sanction royale - Réaction de l`Organisme catholique pour la vie et la famille

mercredi, 20 juillet 2005
  • Imprimer
  • E-mail

L'Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) déplore la légalisation du « mariage » entre partenaires de même sexe au Canada. En choisissant d'ignorer le droit naturel et d'amoindrir la nature et la valeur du mariage, le gouvernement vient de donner son aval à une expérience de ré-ingénierie sociale dont on ne mesurera efficacement l'impact négatif qu'à long terme.

L'OCVF encourage les personnes et les familles qui continuent de soutenir la vision historique du mariage à multiplier leurs efforts éducatifs afin de dissiper toute confusion et de transmettre aux générations futures la vérité sur l'institution du mariage. Les citoyennes et citoyens devront être prêts à défendre leurs libertés de conscience, de religion et d'expression. Il faudra aussi être particulièrement attentifs aux modèles matrimoniaux et familiaux proposés aux enfants dans le cadre scolaire.

La redéfinition du mot « mariage » ne change rien à la réalité anthropologique de cette institution sociale fondamentale, universellement reconnue. Il s'agira toujours d'une alliance d'amour pour la vie entre un homme et une femme, à l'exception de toute autre personne —alliance conjugale capable d'engendrer naturellement la vie.

Le Conseil d'administration de l'OCVF

L'Organisme catholique pour la vie et la famille est parrainé par la Conférence des évêques catholiques du Canada et les Chevaliers de Colomb.