Réaction de l’OCVF à la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté au Canada

vendredi, 24 juin 2016
  • Imprimer
  • E-mail

 

Le vendredi, 17 juin 2016 est un triste jour dans l’histoire du Canada. Ce jour-là, le Parlement canadien a adopté le Projet de loi C-14 (aide médicale à mourir). Avec la sanction royale, l’euthanasie et le suicide assisté sont devenues des procédures légales au Canada. Certains citoyens peuvent désormais en tuer d’autres en toute légalité.

Mais la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté n’en font pas pour autant des gestes moralement bons. Ils demeurent des péchés graves contre l’amour de Dieu et un affront à la vie et à la dignité humaine. Il faut, par conséquent, continuer d’y résister et de s’y opposer.

Des voix réclament d’ores et déjà que les personnes souffrant de maladie mentale et les mineurs matures aient aussi accès à l’euthanasie et au suicide assisté ; elles souhaitent aussi pouvoir demander ces procédures létales dans des directives anticipées. Nos voix doivent continuer à retentir non seulement pour défendre clairement la dignité de toute vie humaine de sa conception à sa fin naturelle, mais aussi pour exiger avec force une efficace protection de la conscience d’un bout à l’autre du Canada. Il nous faut également réclamer de nouveaux investissements majeurs en soins palliatifs – seule solution résolument humaine aux défis de fin de vie.

À partir de maintenant, les disciples du Christ ont un double défi à relever ensemble :

  • L’éducation, afin de dissiper la confusion entourant l’aide médicale à mourir et de proposer clairement la vision chrétienne de la vie et de la souffrance ;
  • L’accompagnement des personnes les plus vulnérables dans la vérité, la charité et la compassion pour que l’euthanasie et le suicide assisté deviennent si inacceptables et inutiles à leurs yeux qu’ils choisissent de vivre jusqu’à leur mort naturelle.  

 « Voyez comme ils s’aiment », disaient les contemporains des premiers chrétiens. Dira-t-on bientôt la même chose de nous, les premiers chrétiens du troisième millénaire ?

Le 23 juin 2016