Lettre au ministre de la Santé concernant la pilule abortive RU-486

jeudi, 25 mars 1999
  • Imprimer
  • E-mail

Honorable Allan Rock
Ministre de la Santé
Édifice Brooke Claxton
Localisateur postal 0916A
Ottawa, ON
K1A 0K9

Monsieur le Ministre,

Objet: La pilule abortive RU-486

Nous sommes très inquiets comme organisme, d'apprendre par les médias que votre ministère a pris l'initiave d'entrer en communication avec les manufacturiers de la pipule abortive, pour leur expliquer les procédures d'approbation de produits pharmaceutiques.

Nous sommes énergiquement opposés à l'apparition de RU-486 au Canada, car cette pilule n'est pas un médicament thérapeutique mais bien un produit qui détruit l'enfant à naître tout en entraînant des problèmes sérieux pour la santé des femmes.

Bien qu'en vertu de procédures déficientes, la Cour suprême du Canada ait renversé la loi en 1988, elle a clairement reconnu que l'État devait accorder un intérêt particulier à l'enfant à naître. L'urgence de cette préoccupation est directement reliée à l'existence même d'une société libre et démocratique.

Si le Gouvernement devait avoir un rôle actif dans la promotion de l'avortement en permettant les essais cliniques de cette pilule mortifère, cela offenserait profondément le sens moral et religieux de millions de Canadiennes et de Canadiens. De plus, le Gouvernement faillirait à sa responsabilité de protéger celles et ceux qui ne peuvent assurer leur propre protection, qu'ils soient enfants nés ou enfants à naître.

Nous comptons surveiller étroitement cette question.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de mes sentimes les plus distingués.

Mgr Adam Exner, o.m.i.
Archevêque de Vancouver
Président
Organisme catholique pour la vie et la famille