Peine de mort

Afin de préserver l'ordre public et de protéger la société contre les agresseurs, il est absolument nécessaire de sanctionner les activités criminelles. Nous avons aujourd'hui la possibilité de le faire en recourant à des moyens qui n'enlèvent pas la vie. Ces moyens nous permettent en outre d'offrir aux détenus l'assistance et les encouragements qui pourraient leur permettre de se réhabiliter et de devenir des citoyens productifs. À l'inverse, le recours à la peine capitale comporte le risque bien réel d'exécuter un innocent et de céder à un désir de vengeance. La vie et la dignité de chaque personne humaine sans exception doivent être respectées et protégées. La peine capitale n'est pas seulement la négation évidente du droit à la vie, mais aussi un affront à la dignité humaine et, pour les chrétiennes et les chrétiens, un affront au principe évangélique du pardon.