Marche nationale pour la vie de 2018 - PRO-VIE J’EMBARQUE.

jeudi, 22 mars 2018
  • Imprimer
  • E-mail

 

Message de l’Organisme pour la vie et la famille

À l’occasion de la Marche nationale pour la vie de 2018

L’histoire considérera certainement que notre société a été affligée par l’une des pires ironies : on dira que, au moment précis où le mot « inclusion » était sur toutes les lèvres, la vie des membres les plus vulnérables de la société — les enfants à naître, les malades et les personnes âgées — se sont trouvés de plus en plus exclus de la protection de la loi.

C’est aujourd'hui le début de la 50e année de honteux mépris du bien-être de l’enfant à naître au Canada. Les décisions déplorables prises en 1969 ont défini une trajectoire descendante qui a abouti, au cours de deux générations, à l’avortement à toutes les étapes de développement fœtal, pour toute raison et sans aucune raison, et plus récemment à l’euthanasie et au suicide assisté. Incontestés par les gouvernements qui se sont succédé, les promoteurs de la « culture de mort », élus ou non élus, ne sont plus satisfaits de limiter leurs efforts à l’offre de « choix » mortels dans notre pays. Avec la promesse d’une aide au développement et sous le couvert des « droits en matière de procréation », ils imposent un nouvel « impérialisme culturel » et pratiquent un « colonialisme idéologique » moderne. Et les appels à la liberté de conscience et à la liberté de religion tombent de plus en plus dans des oreilles de sourds.

Pourtant, nous n’abandonnerons jamais! Depuis le premier moment de la conception jusqu’à la mort naturelle, chaque vie est sacrée. Puissions-nous, amis et défenseurs de la vie, être tous unis ensemble en défendant cette vérité pendant que nous le pouvons, en nous efforçant, quel qu’en soit le coût, de bâtir une société vraiment inclusive, qui respecte et accueille tout le monde, chaque personne humaine sans exception. PRO-VIE J’EMBARQUE. Nous nous verrons au Parlement.

 

Lien  - Message de l'OCVF (format PDF)