LETTRE AUX DÉPUTÉS FÉDÉRAUX au sujet du Projet de loi C-277, Loi visant l’élaboration d’un cadre sur les soins palliatifs au Canada

jeudi, 08 décembre 2016
  • Imprimer
  • E-mail

 

Le 8 décembre 2016

 

Objet: Projet de loi C-277, Loi visant l’élaboration d’un cadre sur les soins palliatifs au Canada

 

En tant qu’organisation dédiée à l’avènement d’une culture de la vie et d’une civilisation de l’amour, l’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) est fermement convaincu que seule une stratégie nationale de soins palliatifs assurera aux Canadiens et Canadiennes parvenus à la fin de leur vie des soins respectueux et dignes de leur humanité. Nous vous écrivons donc aujourd’hui pour vous communiquer notre appui au Projet de loi C-277,  Loi visant l’élaboration d’un cadre sur les soins palliatifs au Canada. Il s’agit, selon nous, d’une orientation déterminante qui permettra de soutenir concrètement les malades nécessitant des soins palliatifs.

En effet, là où ils existent, ces soins bénéficient beaucoup aux malades confrontés à de grands dépouillements.  Ces patients  se sentent davantage en sécurité; ils accueillent avec joie et espérance l’accompagnement qu’ils reçoivent; ils sont sensibles à toutes les marques d’affection, de soutien moral, humain et spirituel  qui leur sont prodiguées si généreusement. Ces marques d’humanité les touchent et les réconfortent, car ils perçoivent le respect accordé à leur corps et à leur dignité humaine dans un moment de grande fragilité et de vulnérabilité. C’est avec confiance et insistance que nous encourageons tous les membres de la Chambre des Communes et du Sénat à adopter le Projet de loi C-277- Loi visant l’élaboration d’un cadre sur les soins palliatifs au Canada. 

En 2010, l’OCVF a soumis un mémoire au Comité parlementaire sur les soins palliatifs et soins de compassion – comité composé de représentants de tous les partis fédéraux décidés à améliorer les soins offerts aux aînés, aux mourants et aux personnes vulnérables. On sait que ce groupe est unique dans l’histoire du Parlement canadien : il a été formé à l’initiative de certains députés eux-mêmes et financé à même leurs propres budgets administratifs. Cela démontre bien à quel point la question leur tenait à cœur. Dans son rapport final (2011) intitulé « On ne les oublie pas : les soins aux Canadiens vulnérables », le Comité reconnaissait l’urgence de faire croître les soins palliatifs.

La question demeure urgente. On estime que seulement environ trente pourcent des Canadiennes et Canadiens ont accès aux soins palliatifs lorsqu’ils en ont besoin.

Nous vous demandons instamment de voter en faveur du Projet de loi C-277.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments respectueux.

Michèle Boulva

Directrice exécutive