Lettre au ministre fédéral de la santé relativement aux nouvelles techniques de reproduction

mercredi, 22 octobre 1997
  • Imprimer
  • E-mail

Honorable Allan Rock
Ministre de la Santé
Édifice Brooke Claxton
Localisateur postal 0916A
Ottawa, ON K1A 0K9

Monsieur le Ministre,

Maintenant que vous occupez les fonctions de Ministre de la Santé depuis quelques mois déjà et que le Parlement a repris ses travaux, nous vous pressons de mettre le projet de loi sur les «Nouvelles techniques de reproduction» dans vos priorités législatives.

Il y a huit ans, la Commission royale sur les Nouvelles techniques de reproduction commençait ses travaux et remettait son Rapport quatre années plus tard. La Commission royale et, subséquemment votre Ministère par le projet de loi C-47, reconnaissaient que l'utilisation de certaines technologies offensant la dignité humaine et mettant en péril la vie et la santé des êtres humains, devait être prohibée.

Comme vous le savez, le projet de loi C-47 a été déposé en juin 1996 et des audiences publiques d'un Sous-comité de la Chambre des communes, responsable de l'étude de ce projet de loi, ont eu lieu au printemps 1997. Malheureusement, le projet de loi n'a pas été adopté avant le déclenchement des élections. Durant tout ce temps, les médias ont rapporté régulièrement de nouveaux développements scientifiques ayant de graves conséquences sur les plans éthique et sociétal.

Le domaine des nouvelles techniques de reproduction est assez complexe et il peut impressionner les personnes qui ne possèdent pas la formation scientifique pour en discerner les enjeux. En conséquence, le gouvernement se retrouve dans une position de très grande confiance pour bien assurer la protection de la dignité du processus de procréation humaine. Quoique nous voudrions que des amendements soient apportés Pour affermir le projet de loi C-47, nous encourageons cette importante initiative dugouvernement. Nous vous prions de sauvegarder l'imposante somme de travail accompli jusqu'à ce jour. Nous espérons que vous agirez avant que ces technologies nous submergent tous.

Recevez, Monsieur le ministre, l'expression de nos salutations les plus respectueuses.

Mgr Adam Exner, o.m.i.
Archevêque de Vancouver
Président
Organisme catholique pour la vie et la famille