Message du Bureau de direction de la CECC sur la bienveillance au milieu de la pandémie de la COVID-19

jeudi, 16 juillet 2020
  • Imprimer
  • E-mail

 

Vieillissant, il fructifie encore :
Prendre soin des autres : une leçon à apprendre
au milieu de la pandémie de la COVID-19

 

Message du Bureau de direction de la
Conférence des évêques catholiques du Canada
Le 1er juillet 2020

La pandémie de la COVID-19 cause de grandes souffrances et d’énormes difficultés à de nombreuses personnes qui sont déjà vulnérables. Cette situation est très alarmante et inquiétante pour nous, évêques catholiques, et pour les fidèles catholiques de notre pays. La pandémie inflige des difficultés uniques et des épreuves exceptionnelles à plusieurs personnes, spécialement à celles qui se trouvent dans les établissements de soins de longue durée, aux familles monoparentales, aux sans-emploi, aux travailleurs agricoles migrants, aux sans-abris, aux communautés autochtones, aux détenus et à plusieurs qui sont affligés déjà de diverses maladies physiques et mentales. Pourtant, les semaines et les mois d’isolement ont aussi apporté à bon nombre de personnes des occasions pour renouveler leurs relations, trouver des moyens créatifs pour alléger les fardeaux et promouvoir des activités plus spirituelles et plus signifiantes dans la vie quotidienne. De plus, est également devenu réalité le manque d’équilibre imperceptible et malsain dans nos vies entre la foi et la prière, le travail, les devoirs familiaux, l’engagement communautaire, les sports et les loisirs.

Bien que chacun vit la pandémie de différentes façons selon sa situation, cette dernière nous fait également prendre conscience des limites auxquelles nous sommes confrontés en tant que société et des défis que doivent relever les personnes vulnérables. Nous avons peut-être également acquis une nouvelle appréciation des droits fondamentaux de la santé, de la sécurité sociale, du travail et de l’emploi essentiels, de l’éducation, de la santé et de la religion qui contribuent tous à la dignité authentique de la personne humaine et au tissu nécessaire qui promeut le bien commun. L’interdépendance de la condition humaine pendant la pandémie se prête à toute une gamme de possibilités et d’occasions, mais également à des menaces et des tentations qui doivent être examinées honnêtement et fréquemment. Le Catéchisme de l’Église catholique nous rappelle que le bien commun et la dignité humaine sont liés au « droit d’agir selon la droite règle de sa conscience, au droit à la sauvegarde de la vie privée et à la juste liberté, y compris en matière religieuse », ainsi que l’accès à la « nourriture, vêtement, santé, travail, éducation et culture, information convenable, droit de fonder une famille » (nos 1907-1908).

Au début de la pandémie, ce sont les conditions particulièrement troublantes dans les établissements de soins de longue durée et les institutions semblables qui sont apparues et que le gouvernement et les autorités des soins de santé ont dû reconnaître. Des rapports provenant du personnel soignant et du personnel militaire qui ont apporté une aide d’urgence, ainsi que des études comparatives et des comptes rendus des médias, nous aident à réaliser à quel point les circonstances sont jugées « horribles », « cruelles » et « abusives » . Le fait que plusieurs personnes âgées ont vécu pendant des semaines dans une solitude quasi totale pour éviter d’attraper le virus du personnel soignant et que plusieurs sont décédées sans la présence des membres de leur famille ni le réconfort et la force des sacrements et des soins de pastorale de l’Église est déchirant. Les nombreux témoignages sur l’alimentation et les soins de chevet limités et même négligés, les besoins sanitaires et hygiéniques insatisfaits, l’insuffisance d’espace habitable et de procédures fondamentales de sécurité révèlent également une situation chronique en matière d’emploi : du personnel peu nombreux, insuffisamment formé, mal rémunéré et dont plusieurs travaillent dans multiples établissements. Le plus bouleversant qui ressort, c’est l’admission que cette situation existait longtemps déjà avant que la COVID-19 n’apparaisse à l’horizon.

Le personnel qui aide les personnes âgées dans ces milieux, de même que les préposés au soutien personnel, les fournisseurs de soins à domicile et les aidants naturels, doivent également supporter le fardeau et le défi supplémentaires du fait que leur travail et son importance au niveau de toute la communauté sont souvent mal appréciés. Leur dévouement et leurs longues heures de service ne sont pas toujours rémunérés équitablement, et leurs propres besoins, fatigue, stress et santé mentale sont facilement ignorés.

Il faut tenir compte de l’avertissement du pape François concernant les conséquences d’une « culture du déchet » dans notre société. Les personnes âgées sont la plupart du temps les principales victimes de cette culture du jetable. L’Église, en tant que Corps du Christ, a une mission décisive et cruciale, de même qu’un témoignage indéniable à donner, pour prendre soin des personnes âgées et des malades, et défendre en leur nom leur dignité en tant que personnes humaines dans notre société.

[traduction] Consciente du rôle irremplaçable des personnes âgées, l’Église devient un lieu où les générations sont appelées à partager le plan d’amour de Dieu, dans une relation d’échange mutuel des dons du Saint-Esprit. Ce partage intergénérationnel nous oblige à changer notre regard sur les personnes âgées, à apprendre à envisager l’avenir en leur compagnie. Quand nous pensons aux personnes âgées et quand nous en parlons, particulièrement dans la dimension pastorale, nous devons apprendre à modifier un peu les temps de verbes. Il n’y a pas seulement le passé, comme si, pour les personnes âgées, il y avait seulement une vie derrière elles et une archive moisie. Non. Le Seigneur peut et veut écrire aussi avec elles de nouvelles pages, des pages de sainteté, de service, de prière… Aujourd’hui, je veux vous dire que les personnes âgées, elles aussi, sont le présent et l’avenir de l’Église. Oui, elles sont aussi l’avenir d’une Église qui, en union avec les jeunes, prophétise et a des songes! C’est pourquoi il est si important que les personnes qui sont avancées en âge et les jeunes se parlent les uns aux autres; c’est tellement important .

La pandémie de la COVID-19 suscite une nouvelle discussion concernant les changements importants qui s’imposent pour relever les défis actuels et futurs de nos personnes âgées qui sont déjà fragiles et compromises par les conditions dans lesquelles elles sont contraintes de vivre. Nous espérons que les Canadiens et Canadiennes prendront davantage conscience de la façon dont notre culture donne priorité à la liberté, aux désirs et aux choix des personnes, et, malheureusement, tend également à négliger les droits et les responsabilités qui favorisent le bien commun de la société et la dignité de chaque personne, surtout les personnes âgées. Pour ce faire, il faut commencer par respecter et protéger, dans la paix et la justice, les droits fondamentaux et inaliénables de chaque personne humaine, ainsi que leur réel développement et mieux-être social au sein de toute la communauté.

En tant que disciples du Christ, prendre soin les uns des autres est un devoir qui doit prendre un sens toujours plus grand si nous voulons être vraiment authentiques dans le témoignage de notre foi et de nos croyances. Avons-nous failli de prendre soin véritablement des personnes dans le besoin – les malades, les opprimés, les personnes âgées, les abandonnés, les souffrants, les désorientés, les toxicomanes, les invalides, les victimes, les maltraités et les marginalisés – parce que nous avons oublié de voir le Christ en elles? La pandémie du coronavirus est-elle une occasion pour nous, en tant que chrétiens et chrétiennes, de réfléchir à la façon dont nous prenons soin de ceux et celles qui nous entourent et à combien d’amour, d’attention, de tendresse et de miséricorde nous leur manifestons comme notre Seigneur nous le rappelle : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait ?

La pandémie peut, de bien des façons et pour plusieurs personnes, constituer un rappel important de la dignité inhérente de la vie humaine, de sa signification et de ce qui devrait être le plus important dans la vie. Peu importe le degré d’isolement et de privation que chacun d’entre nous a éprouvé jusqu’à présent dans cette crise, il y a des leçons à apprendre sur le besoin de courage, de détermination, d’espérance et de ténacité. L’une de ces leçons importantes, surtout pour la jeune génération, est que bien avant la COVID-19, les personnes âgées et handicapées étaient fréquemment exclues ou oubliées, non seulement par la société en général, mais dans bien des cas par leurs communautés confessionnelles et même par leurs proches. Toutefois, nous ne devons pas oublier que les souffrances excessives vécues par les personnes âgées et les membres vulnérables de nos communautés en raison de la solitude, de l’anxiété, de la dépression, de l’inquiétude et de l’abandon de différentes sortes pèsent lourdement sur la conscience collective du pays et de l’Église. Les Saintes Écritures nous exhortent : « Tu te lèveras devant des cheveux blancs, tu honoreras la personne du vieillard et tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur . »

Avoir la foi, c’est croire que le Seigneur guidera nos pas sur le chemin de la paix. Lui seul peut changer la mort en vie, répandre une vive lumière dans les ténèbres du désespoir humain et faire surgir de nos multiples expériences un sens durable. Cette pandémie mondiale nous a permis au moins d’apprendre une leçon et une vérité inestimable que nous avons peut-être oubliées : nous sommes humains et, par conséquent, pas à l’abri de la souffrance et de la mort. De telles limitations profondes – personnelles, communautaires, gouvernementales, ecclésiales, sociales et autres – sont devenues évidentes et elles exigent une plus grande coresponsabilité et une obligation de prendre soin des individus, de la société et, en fait, de toute la création. Toutefois, ces limitations nous ont aussi donné l’occasion de tendre la main à d’autres – nos familles, nos amis, nos voisins, nos collègues de travail et aux étrangers – de façons nouvelles et porteuses de vie. Elles nous ont permis de renouveler notre véritable sentiment de solidarité et de communauté en considérant et en traitant les autres, et spécialement les plus vulnérables, les malades et les personnes âgées, comme des membres appréciés et précieux de nos communautés.

Les autorités locales, provinciales, territoriales et fédérales promettent de réexaminer les politiques qui ont mené aux situations souvent tragiques qui se sont produites. Malheureusement, l’expérience passée montre également comment les priorités sociales et économiques les mieux intentionnées changent facilement et rapidement. Pourtant, quelle que soit notre détermination, le renouvellement et le changement ne seront possibles qu’avec une nouvelle vision, une transformation personnelle, une solidarité communautaire et un engagement social. Commentant le récit biblique de Caïn et Abel, le pape François souligne que toute vie est interreliée et interdépendante : « La négligence dans la charge de cultiver et de garder une relation adéquate avec le voisin, envers lequel j’ai le devoir d’attention et de protection, détruit ma relation intérieure avec moi-même, avec les autres, avec Dieu et avec la terre. » (Encyclique Laudato Si’, 70)

Alors que nous entamions le temps du Carême, et en union avec les luttes du Christ dans le désert, les Canadiens et Canadiennes ont commencé à subir les restrictions de la COVID-19. Celles-ci sont restées en place pendant que les chrétiens et chrétiennes ont célébré le Mystère de Pâques pendant le temps pascal. Depuis la Pentecôte, la famille catholique renouvelle sa foi en Dieu, Trinité de vie et d’amour en qui l’humanité a « la vie, le mouvement et l’être » (cf. Actes 17, 28) et qui habite par la grâce dans nos cœurs et nos âmes. Nous sommes fortifiés dans une espérance éternelle par la célébration du Mystère du Corps et du Sang du Christ, et nous sommes réaffirmés dans l’amour et la charité qui coulent du Cœur Sacré de Jésus.

Notre foi nous rappelle que Dieu est présent au milieu de nous comme guide et protecteur. Fortifiés par ces garanties divines, nous pouvons avancer avec confiance, générosité, reconnaissance et prudence pendant que nos gouvernements et les autorités des soins de santé assouplissent l’état d’urgence du coronavirus. Cela entraînera une réévaluation de nos priorités, un regard honnête sur nos valeurs et notre style de vie. Nous devons nous laisser déranger par les appels de Dieu et les besoins actuels de nos frères et nos sœurs.

Alors que nous revenons lentement à un mode de vie normal, n’oublions pas les personnes âgées parmi nous qui ont encore tant de sagesse à transmettre, de foi à partager, d’histoires à raconter et de joies à offrir. Faisons-leur une place dans nos cœurs, nos foyers, nos familles et nos communautés pour les honorer et vraiment prendre soin d’elles dans leur faiblesse et leurs nombreux besoins. Accueillons leurs talents uniques pour construire un monde plus humain, aimant, généreux, qui pardonne et qui rayonne davantage de la grâce de Dieu. Le Seigneur a toujours été et continuera d’être le refuge et la consolation de tous ceux et celles qui ont recours à Lui avec foi. Il continue de veiller sur les siens et d’être fidèle à ses enfants bien-aimés : « Jusqu’à votre vieillesse, moi, je suis; jusqu’à vos cheveux blancs, je vous soutiendrai. Moi, j’ai agi, c’est moi qui porterai, moi qui soutiendrai et délivrerai . »

C’est dans la foi que la Mère du Christ a suivi son Fils sur le chemin du Calvaire et elle prend maintenant part à sa gloire; c’est ainsi qu’elle aussi accompagne chacun de nous comme une mère spirituelle et véritable. Puisse Jésus-Christ, le Seigneur de toute miséricorde et de toute bonté, par l’intercession de Marie, Mère des familles et consolatrice des affligés, nous éclairer, nous inspirer et nous protéger. Puissions-nous être bénéficiés d’une nouvelle conscience et d’une nouvelle appréciation du don que sont pour nous tous les personnes âgées.

Rapports, études et reportages pertinents des médias

Français :

« L’armée décrit l’horreur dans les CHSLD en Ontario », Marie Vastel et Magdaline Boutros, Le Devoir, 27 mai 2020, https://www.ledevoir.com/politique/canada/579629/rL’armée décrit l’horreur dans les CHSLD en Ontarioesidences-pour-aines-en-ontario-un-rapport-accablant-de-l-armee

« CHSLD : “Il faut éteindre le feu” – François Legault », Stéphane Lévesque, L’Hebdo du St Maurice, 24 avril 2020, https://www.lhebdodustmaurice.com/chsld-il-faut-eteindre-le-feu-francois-legault/

« Des conditions “horribles” dans des CHSLD de l’Ontario », Émilie Bergeron, TVA Nouvelles, 26 mai 2020, https://www.tvanouvelles.ca/2020/05/26/en-direct–doug-ford-devoile-le-rapport-accablant-des-forces-armees

« Description environnement opérationnel », 2e Division du Canada et force opérationnelle mixte (Est), 18 mai 2020, https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/sante/documents/Problemes_de_sante/covid-19/Rapport_FAC/Observation_FAC_CHSLD.pdf?1590587216

« Une nouvelle analyse brosse un portrait international de l’impact de la COVID-19 dans le secteur des soins de longue durée », Institut canadien d’information sur la santé, Ottawa, 25 juin 2020, https://www.cihi.ca/fr/une-nouvelle-analyse-brosse-un-portrait-international-de-limpact-de-la-covid-19-dans-le-secteur-des

« Rapport sur les CHSLD du Québec : le fédéral fait-il preuve de complaisance? », Alice Chantal Tchandem Kamgang, Radio Canada International, 27 et 28 mai 2020, https://www.rcinet.ca/fr/2020/05/27/rapport-armee-sur-chsld-au-quebec-le-federal-fait-il-preuve-de-complaisance%e2%80%89/

Rétablir la confiance : la COVID-19 et l’avenir des soins de longue durée, Société royale du Canada, juin 2020, https://rsc-src.ca/sites/default/files/LTC%20PB%20%2B%20ES_FR.pdf

Anglais :

« We failed them » Un rapport critique le système de soins de longue durée du Canada avant et pendant la COVID-19, La Presse canadienne, National Post, 3 juillet 2020, https://nationalpost.com/news/canada/canadas-long-term-care-system-failed-elders-before-and-during-covid-19-report

« The brutal blow that pandemic isolation has dealt residents of long-term care residences », Moira Welsh, Toronto Star, 28 juin 2020, https://www.thestar.com/news/canada/2020/06/28/what-pandemic-isolation-has-done-to-ltc-residents.html

« 82% of Canada’s COVID-19 deaths have been in long-term care, new data reveals », Tonda MacCharles, The Star, 7 mai 2020, https://www.thestar.com/politics/federal/2020/05/07/82-of-canadas-covid-19-deaths-have-been-in-long-term-care.html

« Infestations, sedation and neglect : Military report details ‘horrific’ living conditions in seniors’ homes », Karen Howlett, Jill Mahoney, Laura Stone, Globe and Mail, 26 et 27 mai 2020, https://www.theglobeandmail.com/canada/article-infestations-sedation-and-neglect-military-report-details-horrific/

« Military alleges horrific conditions, abuse in pandemic-hit Ontario nursing homes », Murray Brewster, Vassy Kapelos, CBC News, 26 mai 2020, https://www.cbc.ca/news/politics/long-term-care-pandemic-covid-coronavirus-trudeau-1.5584960

« Military report on conditions in Quebec nursing homes details several flaws », Levon Sevunts, Radio Canada International, 27 mai 2020, https://www.rcinet.ca/en/2020/05/27/military-report-on-conditions-in-quebec-nursing-homes-finds-several-challenges/

« Military report reveals critical care gaps in Quebec nursing homes », Les Perreaux et Tu Thanh Ha, 27 mai 2020, Globe and Mail, https://www.theglobeandmail.com/canada/article-military-report-reveals-critical-care-gaps-in-quebec-nursing-homes/

« Op Laser – JTFC observations in long term care facilities in Ontario », quartier général, 4e Division du Canada, force opérationnelle mixte (Centre), 14 mai 2020, http://www.documentcloud.org/documents/6928480-OP-LASER-JTFC-Observations-in-LTCF-in-On.html

« Pandemic Experience in the Long-Term Care Sector : How Does Canada Compare with Other Countries? », Institut canadien d’information sur la santé, Ottawa, 2020, https://www.cihi.ca/sites/default/files/document/covid-19-rapid-response-long-term-care-snapshot-en.pdf?emktg_lang=en&emktg_order=1

Restoring Trust: COVID-19 and the Future of Long-Term Care, Royal Society of Canada, June 2020, https://rsc-src.ca/sites/default/files/LTC%20PB%20%2B%20ES_EN.pdf